la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Partage d'expérience : Utilisation de filets
Serge Martin-Pierrat, agriculteur Farre, témoigne
Serge Martin-Pierrat (34)
Serge Martin-Pierrat, arboriculteur Farre dans l’Hérault.

Depuis 6 ou 7 ans nous utilisons des filets Alt’carpo, qui sont en fait des filets pare-grêle à maille fine, qui sont relevés pendant toute la saison de taille et la floraison. Dès que les abeilles ont fini de polliniser et avant que les bois de l’année se mettent à fleurir, on descend les filets au sol, comme une chaussette autour des rangées d’arbres, de façon à créer une barrière physique entre les pommiers et l’extérieur. Ceci permet d’empêcher les insectes de passer, et en particulier le carpocapse.

Nous évitons donc de nombreux traitements contre le carpocapse, et en complément nous gagnons en qualité de fruit puisque les filets permettent également une protection contre les dégâts des oiseaux, notamment sur des variétés comme la Fuji qui est très sucrée et très attractive pour les oiseaux.
Cette barrière physique permet également d’éviter les attaques de zeuzères qui sont très présentes dans notre région, et donc de conserver un verger en bon état sans attaques des troncs par ces grosses chenilles. Sans cette solution, la pression des zeuzères imposerait 3 à 4 traitements pyréthrinoïdes en pleine saison.

Au bilan, nous supprimons tout insecticide à partir de la floraison, on n’a absolument plus aucun problème d’acariens, les auxiliaires permettent de maintenir les populations présentes.
Un des inconvénients, c’est qu’il nous semble que les filets peuvent perturber les auxiliaires qui nous permettaient de gérer les poux de San José et les pucerons lanigères, et donc certaines années on a des pressions un peu plus fortes de ces 2 ravageurs, certainement dues à une perturbation des hyménoptères et hémiptères qui permettent normalement de les réguler naturellement. Mais cet inconvénient est largement contrebalancé par les avantages en termes d’économies de traitements.


{MESSAGES}
Partagez votre expérience sur la mise en place de ce levier !

Quel est le contexte de votre exploitation ?

Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place ce levier ?

Comment s'est déroulée la transition vers le changement de pratiques ?

Quelles sont les conditions de réussite dans votre cas concret ?

Quelle complémentarité avec d'autres pratiques ?

Quels axes de progrès ?

Votre réaction par rapport aux autres témoignages ?

Quels sont pour vous les intérêts et les limites de ce levier en termes économiques, environnementaux et sociaux (utilisation de produits phytosanitaires, environnement, énergie, agronomie, économie financières, organisation du travail, main d'oeuvre,
matériel et équipement...) ?

Annuler
{COMMENTS}