la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Fiche Technique Utilisation de filets
Notation -+
Coût :
Technicité :
Temps :
Filets Alt’carpo mono-rang ©Farre
Carpocapse adulte ©BASF
Dégât de carpocapse ©Inra
Descriptif

Parmi les méthodes physiques de protection des cultures, les filets se sont développés en cultures légumières et en arboriculture. Le rôle du filet est de d’être d’une maille empêchant le passage d’insectes ravageurs entre l’extérieur de la culture et l’intérieur. En arboriculture, cette technique est surtout développée depuis 2005 pour protéger les vergers des attaques de carpocapse des pommes et des poires. Cette technique de protection a montré son efficacité dans les zones où le carpocapse est particulièrement virulent.

Conditions

Il existe deux types de filets :
Filets mono-rang
• Filets mono-parcelle

En général, les arboriculteurs préfèrent les filets mono-rang .Ceux-ci présentent une meilleure efficacité sur Carpocapse que les filets mono-parcelles.

L’utilisation de filets permet d’éviter les applications insecticides contre le carpocapse. Ils peuvent néanmoins nécessiter des applications complémentaires sur des ravageurs secondaires (pucerons, cochenilles, mineuses…).

La taille de la tordeuse orientale du pêcher étant voisine de celle du carpocapse les filets mono-rang apportent aussi une protection contre ce ravageur. Ils ont aussi une efficacité intéressante sur zeuzère. En revanche la mineuse cerclée qui est de plus petite taille n’est pas limitée par le filet.

Les filets agissent en perturbant la mobilité des adultes, la reproduction et les pontes. Il existe des différences entre les protections mono-rang et mono-parcelle.

Si ces filets sont très efficaces contre le carpocapse, on pourrait craindre qu’ils entrainent aussi une modification du climat des arbres et augmentent le risque tavelure par exemple. Les travaux menés par l’Inra et le CTIFL ont montré qu’en fréquence ou en intensité de dégâts, il y a moins de tavelure sur les vergers avec filets mono-rang. Les filets mono-rang ne semblent donc pas favoriser le développement de la tavelure.
Les filets protègent aussi des dégâts d’oiseaux, des coups de soleil sur les fruits et des cas de rugosité.

De la même façon, les observations n’ont pas révélé d’effet des filets sur oïdium, puceron cendré, puceron lanigère, puceron vert, acariens rouges, pou de San José.

Il faut aussi noter que les filets n’empêchent pas l’activité d’Aphelinus mali (auxiliaire hyménoptère parasitant les pucerons lanigères) dans les vergers infestés de pucerons lanigères.

Il en va de même concernant la durabilité de la méthode qui est potentiellement différente en mono-parcelle et mono-rang.

Intérêts et limites

Intérêts :
- La mise en place de filets mono rangs permet une protection physique de la culture contre les principaux lépidoptères ravageurs : carpocapse, tordeuse orientale, zeuzère.
- Ces filets n’entrainent pas d’effets secondaires défavorables sur les autres ravageurs et maladies des pommiers.
Limites :
- La mise en place des filets est coûteuse.
- Ces filets peuvent avoir des effets physiologiques sur la plante.
- Les filets ont un impact sur les paysages.

Aller plus loin

Sources et liens pour plus d'information :

Alt’carpo
EcophytoPIC/IFV : Evaluation des risques en arboriculture
Protection Alt’Carpo, mode d’action sur Carpocapse et résultats en vergers.
Protection Alt’Carpo, résultats en vergers, modes d’action et comportement du Carpocapse.

Lien(s) vers d’autres leviers et problématiques

Confusion sexuelle
Gestion des écosystèmes

Haut de fiche | Haut de page Accueil | Production | Transversale | Contact | Farre