la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Fiche Technique Adjuvants fongicides
Notation -+
Coût :
Technicité :
Temps :
Pomme tavelée ©Farre
Descriptif

La lutte fongicide sur les arbres à pépins couvre un nombre important de traitements autour de problématiques majeures : la tavelure, l’oïdium et les maladies de conservation. Cette protection met en œuvre des produits de contact, systémiques et des pénétrants qui doivent être positionnés au plus juste par rapport aux facteurs : cycle du champignon, conditions climatiques (épisode pluvieux, humidité, température …), cycle végétatif du pommier…

Au sein des adjuvants homologués avec les bouillies fongicides, il est possible de trouver des produits adaptés aux problématiques envisagées. Les fonctionnalités établies au moment de l’homologation et reprises sur l’étiquetage sont une aide au positionnement technique.


Les fonctionnalités les plus utiles dans le cadre d’une protection fongicide arbre à pépin sont :
Réduction du lessivage : L’adjuvant favorise le maintien des actifs de contacts à la surface des zones à protéger, diminuant le phénomène de lessivage par la pluie ou parfois l’irrigation. Dans la protection fongicide arbre à pépin, de nombreux produits de contact largement utilises sont sensibles au lessivage (captane, mancozèbe, cuivre, soufre…).
Amélioration de la rétention : L’adjuvant améliore la capacité des gouttelettes pulvérisées à se maintenir sur la cible après l’impact. Cette fonction est d’autant plus importante lors des premières applications où la végétation n’est pas très développée.
Amélioration de l’étalement : L’adjuvant permet aux gouttelettes de s’étaler sur la cible après l’impact. On obtient une meilleure couverture des zones cibles feuilles et fruits.
Amélioration de la pénétration : L’adjuvant améliore le franchissement de la barrière cuticulaire et facilite la migration des actifs fongicides pénétrants/systémiques vers leurs lieux d’action.
• La qualité de pulvérisation est un point important car en arboriculture les volumes d’eau varient de 250 à 1000L avec toutes les tailles de gouttelettes. Les caractéristiques de certains adjuvants permettent d’agir sur la taille des gouttelettes et de diminuer la dérive de la pulvérisation.

Conditions

L’utilisation d’un adjuvant en association avec le traitement est notamment fonction :
- Des conditions climatiques : pour les traitements anti-tavelure, l’adjuvant peut s’associer au traitement dans le cas où un épisode pluvieux est attendu.
- Du stade cultural : lorsqu’il y a peu de végétation, par exemple en 1ère application, l’utilisation d’un adjuvant permet de retenir la bouillie.

Intérêts et limites

Intérêts :
Agronomique : l’emploi d’un adjuvant permet d’améliorer l’efficacité du traitement
Economique : l’emploi d’un adjuvant permet de bâtir une stratégie de protection présentant un meilleur rapport résultat technique/coût. Le recours à un adjuvant permet de sécuriser la dimension efficacité.
Environnemental : l’emploi d’un adjuvant peut permettre de bâtir des stratégies de protection fongicide présentant un meilleur rapport résultat technique/expositions indésirables. Les adjuvants permettent d’améliorer le positionnement des produits sur leur cible et limitent les pertes au sol par rebond. Ils peuvent également diminuer les probabilités d’échec nécessitant une nouvelle intervention.
Limites :
L’adjuvant n’est qu’une dimension auxiliaire de la bouillie phytopharmaceutique dont l’efficacité repose avant tout sur la nature et la dose des substances actives mise en œuvre. Les conditions de mise en œuvre sont également cruciales. L’adjuvant permet de tendre vers un résultat optimal lorsque les conditions de mise en œuvre sont correctes. Il ne compense pas de mauvaises conditions de mises en œuvre des bouillies fongicides.

Aller plus loin

Sources et liens pour plus d'information :

- Brochure technique Afa : Les adjuvants, un outil d’optimisation de la protection phytopharmaceutiques
- EcophytoPIC : Choix des pesticides

Lien(s) vers d’autres leviers et problématiques

Protection phytopharmaceutique
Qualité de pulvérisation

Haut de fiche | Haut de page Accueil | Production | Transversale | Contact | Farre