la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Fiche Technique Pose de trichogrammes
Notation -+
Coût :
Technicité :
Temps :
Coupe d'un diffuseur à trichogrammes- Farre
Trichogrammes dans un tube à essai - Farre
Descriptif

La pyrale du maïs est un ravageur présent sur la majeure partie du territoire français.  De simples galeries creusées par les larves dans les tiges, cela peut aller jusqu’à des tiges cassées et des chutes d’épis avant récolte pouvant provoquer ainsi de lourdes des pertes de rendement ;
Une des solutions de biocontrôle la plus utilisée en France aujourd’hui pour lutter contre ce ravageur, est la pose de trichogrammes (Trichogramma brassicae) dans les maïs : ces hyménoptères sont lâchés dans les parcelles, et déposent leurs œufs dans les œufs du ravageur. Ainsi les larves qui se développent se nourrissent des œufs de pyrales, détruisant ainsi les populations. Le développement des trichogrammes est échelonné et couvre tout le cycle des pyrales. Les diffuseurs déposés sur les maïs renferment en effet des trichogrammes à quatre stades d’action différents : immédiat, retard, super retard, et ultra retard. Les sorties sont donc échelonnées sur un mois, un mois et demi environ. Une fois les quatre vagues sorties, c’est la génération fille naturelle issue de la 1ère vague, puis de la 2ème vague qui se charge de poursuivre les pontes. Toute la période de sensibilité à la pyrale est donc couverte.
 
Cette technique est très ancienne et a été développée par l’INRA dans les années 70. Aujourd’hui, les conditions de stockage et mise en œuvre de la technique se sont nettement améliorée.
Les chercheurs ont réussi à stocker le parasite dans un hôte de substitution : le trichogramme pond dans des œufs de teigne de la farine, et on bloque le développement du parasite à un certain stade, pour que le stockage puisse plusieurs mois.
 Cette technique est complètement en phase avec les objectifs de réduction de produits phytosanitaire, mais pose des contraintes au niveau mise en œuvre (mains d’œuvre, conditions météo…)

Conditions

Il faut effectuer de nouveaux lâchers à chaque nouvelle campagne pour que les cultures soient protégées chaque année. Le lâcher intervient entre la mi-juin et début juillet, en fonction des températures printanières de la région. Le moyen le plus utilisé pour diffuser les trichogrammes est la pause de diffuseurs que l’on accroche manuellement  aux feuilles de maïs selon un protocole précis (tous les 20 mètres et les 25 rangs), à raison de 25 diffuseurs/ha. L’inconvénient est que ce moyen de lutte est gourmand en temps et main d’œuvre.
 
Des prestations d’épandage de microcapsules de trichogramme par hélicoptère existent mais sont plus rares et coûteuses. Récemment de nouveaux modes de diffusion sont testés : en effet récemment il a été testé la diffusion de microcapsules par drones ou par ULM. On peut donc imaginer que de nouvelles prestations seront proposées à l’avenir pour gagner du temps à la pause des trichogrammes

Intérêts et limites

Intérêts :
Le trichogramme, est spécifique de la pyrale, et ne détruit pas les autres insectes présents dans la parcelle
Cette méthode est aussi une solution en cas d’attaque tardive, quand les maïs sont trop hauts pour pulvériser avec un tracteur classique.
Pas de problème de dérive
Cette technique permet aussi d’empêcher l’alimentation des chenilles dans les épis, et par suite l’installation de Fusarium producteurs de mycotoxines
 
Limites :
Cette technique demande cependant une main d’œuvre importante pour la mise en place
Les conditions de stockage sont strictes (au froid) et à une période définie (se référer aux conseils du fournisseur)
 

Aller plus loin

Sources et liens pour plus d'information :

Les trichogrammes au secours du maïs PERSPECTIVES AGRICOLES - N° 341 - JANVIER 2008 Bernard Naïbo Céline Druesne ARVALIS — Institut du végétal
La lutte biologique contre la Pyrale du maïs avec les trichogrammes. Évolution de la technique pour une utilisation à grande échelle par Jacques Frandon et Firouz Kabiri
Le trichogramme contre la pyrale du maïs- Jean-François Coffin ; Référence environnement - 02/02/2006
EcophytoPIC : Biocontrôle
Témoignages Vidéos Farre

Lien(s) vers d’autres leviers et problématiques

Haut de fiche | Haut de page Accueil | Production | Transversale | Contact | Farre