la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Fiche Technique Choix variétal vis à vis des maladies
Notation -+
Coût :
Technicité :
Temps :
©Farre 2015
©Farre 2015 -Mesures prophylactiques et facteurs favorisant les maladies
Descriptif

Si la culture du maïs nécessite peu de traitements phytosanitaires, certains ravageurs de la plante peuvent néanmoins causer des dégâts importants. Le progrès génétique sur les variétés de maïs a beaucoup évolué et constitue un des leviers majeurs pour améliorer la résistance aux maladies et ravageurs de la plante.
Les principaux critères intervenant dans le choix des variétés de maïs, portent d’abord sur des paramètres agronomiques comme  la vigueur de départ, la précocité, le potentiel de rendement et la régularité des performances de la culture. La résistance à la verse et la résistance aux maladies sont également des critères primordiaux pris en compte étant donné les impacts pénalisant de tels incidents sur la culture.

En ce qui concerne les ravageurs comme les taupins ou les scutigerelles, le choix d’une variété à forte vigueur permet de limiter la durée de la période de sensibilité de la plante : en effet la phase la plus sensible est entre la levée et l’apparition de la première feuille, il s’agit donc réduire au maximum la durée de cette phase de sensibilité.

Au niveau des maladies, les plus communes sont l’helminthosporiose, la fusariose et la rouille brune.  Il existe des variétés résistantes ou tolérantes à ces maladies, à coupler bien évidemment à de la prophylaxie et d’autres solutions agronomiques (enfouissement des résidus, conditions de semis, avancement de la date de semis, rotations).

Conditions

Il s’agit donc de choisir la variété est une combinaison entre
-Les critères agronomiques (précocité, potentiel de rendement, performances de la culture)
-Les facteurs de risques de maladies (Cf. tableau ci-contre mesures prophylactiques et facteurs favorisant les maladies)
 
Rappelons cependant la distinction à faire en variétés résistantes ou tolérantes :

La tolérance est l'aptitude d'une variété à supporter le développement d'un ravageur ou d'un agent pathogène sans que cela compromettent sa croissance ou sa production. La tolérance s'applique pour la verse, le froid, la sécheresse, la pyrale

La résistance est l’aptitude d’une variété à se protéger en réagissant contre ce qui la détruit (parasite, maladie,...). L'origine de la résistance est généralement génétique et donc liée à la présence d'un gène de résistance. 
 

Intérêts et limites

Intérêts :
Agronomiques et environnementaux
La mise en œuvre de variétés résistantes (partielles ou totales) est le levier majeur pour réduire l’emploi des produits phytosanitaires. Ce levier est à combiner avec d’autres leviers agronomiques.

 
Limites :
-Une des difficultés dans le secteur de l’amélioration variétale est le critère de productivité ; certaines variétés résistantes ont un potentiel de production faible que des variétés plus classiques
-Les parasites et maladies ont une forte propension à contourner les barrières génétiques.

Aller plus loin

Sources et liens pour plus d'information :

Arvalis : Maladies du maïs mars 2012
EcophytoPIC -Vigicultures® Mode opératoire observation Maïs Parcelles fixes complet Doc de référence validé : Danièle Simonneau, Josiane Lorgeou, JeanBaptiste Thibord, Philippe Crosson Version n°6 Date : 7mars12
Solutions alternatives : guide pratique maïs Philippe Péan, Maïsadour
Témoignages Vidéos Farre

Lien(s) vers d’autres leviers et problématiques

Choix variétal / adventices
Choix variétal / ravageurs

Haut de fiche | Haut de page Accueil | Production | Transversale | Contact | Farre