la boîte à outils des agriculteurs

« Des pratiques performantes et durables »

Accueil Qui sommes-nous ?
Production Entrée Transversale Fonctionnement Contact
Ma boîte à outils
       
       
Fiche Technique Menues pailles
Notation -+
Coût :
Technicité :
Temps :
© Ets Thierard
© Ets Thierard
Descriptif

La menue paille, produite lors de la moisson, est composée de glumes, brindilles de paille, fragments de graines de la culture et graines d’adventices. Le récupérateur de menues pailles, monté à l’arrière de la moissonneuse, permet de collecter et d’exporter ces menues pailles. Deux principaux types de collecte existent : la récupération sur l’andain , la menue paille collectée séparément est alors déposée sur l’andain ; la récupération séparée, la menue paille est alors stockée dans un caisson qui doit régulièrement être vidé en bord de champ.

L’exportation des menues pailles permet ainsi de réduire la quantité de graines d’adventices qui reste sur la parcelle et qui augmente le stock semencier. Il constitue donc une solution intéressante pour limiter l’apport de nouvelles semences d’adventices dans le sol.

Des effets positifs ont été constatés sur ray-grass, vulpin, brome et coquelicot. De même, on observe moins de repousses de céréales dans la culture suivante. De plus, les pailles récoltées peuvent être valorisées pour le chauffage, la méthanisation, l’alimentation animale, le paillage … Dans ce dernier cas, il est nécessaire de bien composter le fumier avant son épandage, afin de détruire les graines de mauvaises herbes.

Du fait de la valorisation de ce sous-produit, la récolte de menues pailles peut constituer une source complémentaire de revenus . Des établissements qui commercialisent ce type d’équipement affirment qu’une à deux tonnes de menues pailles par hectare peuvent ainsi être collectées.

Conditions

La récupération des menues pailles nécessite un équipement adapté. Il requiert aussi du temps
supplémentaire
pour récupérer et conditionner les menues pailles.

Ce dispositif ne permet de récupérer que les graines qui ne sont pas tombées au sol au moment de la récolte, il ne présente donc pas d’intérêt sur les espèces adventices qui grainent précocement. Il semble aussi plus efficace sur les graines de graminées que sur les graines de dicotylédones à port étalé, du fait de la hauteur de la barre de coupe. De plus, il semblerait que la quantité de menues pailles récoltées, et donc la quantité de semences d’adventices, soit dépendante des conditions de récolte (heure, climat, conduite…).

Intérêts et limites

Intérêts :
- Le récupérateur de menues pailles permet une limitation du stock semencier à long terme.
- Il peut aussi permettre une nouvelle source de revenuspour l’agriculteur, si celui-ci dispose de pistes de débouchés adaptés.
- La récolte de menues pailles et donc l’exportation des graines de mauvaises herbes rend plus facile le non labour, voire le semis direct, en diminuant le risque de compétition de la culture avec des adventices.
 
Limites :
- En l’absence de débouchés, l’intérêt économique du dispositif est difficile à évaluer. Les Ets Thierart estiment une diminution potentielle des traitements et travaux de l’ordre de 55€/ha au bout de 5 ans. Néanmoins, des études supplémentaires sont nécessaires pour chiffrer l’intérêt technique et économique de l’outil.

Aller plus loin

Sources et liens pour plus d'information :

EcophytoPIC : Récupération des menues pailles
Valbiom - Valorisation potentielle de la menue paille en Belgique -Laurent SOMER - Août 2013
Travaux du RMT
Site dédié aux récupérateurs de menues pailles des Ets Thierard
Témoignage
EcophytoPIC : Gestion des résidus de cultures

Lien(s) vers d’autres leviers et problématiques

Travail du sol / Adventices
Intercultures / Adventices

Haut de fiche | Haut de page Accueil | Production | Transversale | Contact | Farre